Tous les projets: 

 

Situation: Comines (59)
Maîtrise d’Ouvrage: Ville de Comines

Assistance à maitrise d'ouvrage: OGI, Gaëtan Deswarte Paysagiste

Année: 2018-2019 (Chantier en cours)

Montant des travaux: 1 200 000€ HT

 

 
Opération Coeur de Ville - Comines, réhabilitation du jardin public et de son kiosque

Dans le cadre de l'opération coeur de ville, la ville de Comines à choisi l'agence pour réaménager son jardin public et son kiosque en vue d’offrir aux riverains un véritable jardin et de faire revivre cet espace tombé depuis longtemps dans l'oublis malgré sa position privilégiée, entre la Grand'Place et la Lys. 

 

Le parc s’organise autour d'un axe central traversant essentiellement minéral, permettant au lieu de fonctionner aussi bien au quotidien que lors de manifestations exceptionnelles : fête annuelle des louches, espace d’exposition...

 

L'autre partie du parc s'organise autour du kiosque rénové et de ses allées et sera davantage végétalisée et offrira un coin de nature ombragé dédié aux jeux d’enfants et à la détente. Des banquettes disposées en gradin permettront de profiter d'événements (concert, lectures...) et de renforcer la centralisé et la mise en valeur du kiosque.

Dans un soucis d'accessibilité et d'usage, le kiosque est abaissé de son socle.

 

Situation: Merville (59)

Maîtrise d’Ouvrage: Maison Flamande

Maîtrise d’Oeuvre: Form@ architectes mandataire, Gaëtan Deswarte Paysagiste-VRD

Année: 2017 - 2018

Montant total des travaux:  Budget: 5 370 000 € HT€

Lauréat du concours de maîtrise d’oeuvre pour la construction de 67 logements collectifs sur la commune de Merville (59) «La Batellerie».

 

La conception de ce projet s’appuie sur la situation urbaine et la qualité paysagère du site particulièrement favorable, en balcon sur la Lys. Afin de respecter le schéma d’orientations urbaines, les bâtiments et les logements sont disposés pour profiter au maximum du calme de l’espace vert résidentiel, et des vues dégagées sur le cours d’eau.

 

Les cœurs d’îlot sont traversés par un/des cheminements bordés de massifs plantés de manière à dissocier les circulations piétonnes et PMR des véhicules. Les stationnements sont envisagés en dalles drainantes engazonnées afin faciliter l’infiltration des EP et de renforcer l’aspect verdoyant et paysagé de l’espace central.

 

Les entrées aux logements depuis l’intérieur des ilots sont matérialisées par des parvis pavés pouvu de bancs afin de créer des zones de rencontres entre les habitants, des seuils pour se poser, discuter, échanger entre voisins. 

 

Les espaces verts permettent une transition progressive entre les cœurs d’îlot et les berges de la Lys. La palette végétale envisagée est constituée essentiellement d’essences locales et adaptées au climat et sol du site. Côté Lys, les espaces de cœurs d’ilots sont séparés de l’espace public par des haies arbustives, des massifs de graminées et vivaces, d’arbustes en cépée et d’arbres haute tige de manière à marquer une séparation végétale tout en préservant des vues. 

Maîtrise d'Ouvrage: Maison de la Culture d'Amiens
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte, Kanae Otani et Jean-Charles Busson,  Paysagistes DPLG
Mission: Proposition d'un jardin, projet non retenu

Localisation: Les Hortillonnages d'Amiens (80)
Date: Décembre 2015

 

Situation: Téteghem - Coudekerque Village (59)

Rôle: Co-traitant

Maîtrise d’Ouvrage: Ville de Téteghem - Coudekerque Village

Maîtrise d’Oeuvre: Form@ architectes mandataire, Gaëtan Deswarte Paysagiste, Egis, CEPAM

Mission: Concours restreint

Montant des travaux: 6 200 000€ HT

Année: 2016 - 2019

 

 
concours pour la construction de la future mairie, salle culturelle et ateliers municipaux de la commune de Téteghem (59)

Le projet d’aménagement de la future mairie, salle culturelle et ateliers municipaux de la ville de Téteghem - Coudekerque-Village doit permettre de donner une image nouvelle à la commune et renforcer son identité par un bâtiment qui fait signal, un beffroi. 

 

Le projet s’articule autour d’un axe central s’étirant de part et d’autre des bâtiments de manière à articuler et relier l’ensemble du site. D’un côté de cet axe, un parvis minéral présente un vaste espace ouvert sur les entrées de la mairie et de la salle culturelle. Un miroir d’eau anime l’espace public. L’ensemble du site est desservi par des circulations piétonnes hiérarchisées distincte des voies de circulation motorisée.

 

Garder un aspect végétal, agréable pour les abords du site et les stationnements était un objectif indispensable pour garantir une harmonie du projet. Ainsi, les stationnements sont engazonnés et bordés d’une frange arborée/ végétalisée de manière à filtrer l’impact visuel des parkings.

 

Enfin, le lien permettant d’articuler et structurer tout ces éléments est l’eau qui à travers ce projet accentue les liens visuels et physiques avec le territoire alentours. Les bassins, noues, pontons et autres outils de gestion des eaux de ruissellement sont autant d’éléments qui nous rappellent que ce territoire est façonné et structuré par l’eau.

 

 

Maîtrise d'Ouvrage: association Axe Culture
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Kanae Otani, Paysagistes DPLG
Mission: Concours d'idées pour le réaménagement de l'avenue du Peuple Belge

Localisation: Lille, France
Date: 2016

 

On parle de nous dans cet article de la Voix du Nord du 15/02/2016

Lauréat du prix spécial du jury pour le concours d'idées pour le réaménagement de l'avenue du Peuple Belge.

 

"À contre courant"

 

Ce projet est issu de la volonté d'une association citoyenne "Axe culture" à Lille qui souhaite faire avancer le débat concernant l'aménagement de l'avenue du Peuple Belge.

 

Notre proposition pour ce projet s'axe autour de trois idées:

 

- Envisager le tramway comme une opportunité de réaménagement de l'avenue afin de lui redonner un rôle de porte d'entrée majeure, réorganiser les circulations automobiles afin d'en limiter les nuisances (pollution, bruit, prostitution…) et redonner des espaces aux modes de déplacements doux (vélo, piétons…).

 

- Mettre en valeur le patrimoine afin de redynamiser l'avenue et redonner une identité et des usages au quartier (transformation de la Halle aux sucres en bars, restaurants et ateliers boutiques de jeunes créateurs, installation d'une grande halle pouvant accueillir un marché et des événements culturels en lieu et place de l'ancienne halle Saint-Martin, rénovation de l'ancienne usine élévatoire en centre d'interprétation de l'eau dans la ville et de l'histoire de Lille et d'une guinguette…). 

 

- Mettre en en scène l'eau qui autrefois caractérisait les lieux (rivière puis canal) sous différentes formes et ambiances. Ces aménagements seraient accompagnés de jardins aux ambiances et usages variés. Cette promenade le long de l'avenue s'effectue à contre courant au fil de l'eau et de l'histoire de l'avenue.

 

À contre courant, c'est également un jeu de mots en lien avec notre démarche qui bien que ambicieuse voire utopique, a pour objectif de susciter le débat, des questions, des réactions dans le but d'ouvrir le champ des possibles.

 

 

L’Appel à projets pour le Festival des Hortillonages d’Amiens, édition 2016.

 

‘‘Fragilités malléables’’ 

 

Notre volonté pour cette édition du festival Art, villes et paysages des Hortillonnages d’Amiens était d’imaginer une installation qui témoignerait du rapport qu’entretiennent les "habitants paysagistes" avec le territoire des hortillonnages tout en abordant les thèmes de la fragilité du site et de la disparition. 

 

Pour cela, nous avions choisi un site, une île abandonnée sur laquelle nous avions imaginé une structure, un parcours permettant de sensibiliser le visiteur aux problématiques de la fragilité, de la disparition et du devenir de ces îles. 

 

Notre démarche se basait également sur un processus participatif des habitants, acteurs au fil du temps à travers divers ateliers de découverte, construction, récolte de matériaux, dans le but de faire vivre l'espace d'un temps plus ou moins long, cette île. 

Maîtrise d'Ouvrage: Région Brussel-Capitale
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Paysagiste DPLG
Mission: Proposition d'aménagement pour la Place julien dillens, quartier Saint-Gilles

Localisation: Commune de Saint-Gilles, Bruxelles, Belgique
Montant des travaux: 50000€ HT

Date: 2015

Réalisation: travaux réalisés en Octobre 2015 par la société Krinkels.

Aménagement de la place Julien Dillens, quartier Saint-Gilles à Bruxelles.

 

La place Julien Dillens est un lieu attractif et populaire (bars, restaurants, école de théâtre) qui présente deux espaces triangulaire centraux sans grande qualité et mise en valeur malgrè la présence de deux platanes centenaires.

 

Dans un premier temps, j’ai réalisé un projet en partenariat avec les habitants et commerçants pour une partie de la place (aménagement en bois d’une scène et des assises et plantations).

 

Ce projet a été soumis à la région qui a apprécié ce travail et m’a demandé par conséquent de faire une proposition pour les deux îlots de la place.

 

J'ai ainsi voulu redonner des usages à ces espaces en y intégrant des espaces de détente et de rencontre, un espace scénique pour des événenements tels que des concerts organisés par les bars ou encore des représentations par les élèves de l'école de théâtre toute proche.

 

 

 

 

 

 

Maîtrise d'Ouvrage: DREAL Nord-Pas-de-Calais
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Paysagiste DPLG
Mission: Étude paysagère en vue d'un APPB

Localisation: Communes de Clairmarais (62), Noordpeene (59) et Nieurlet (59)
Date: 2015

2015 / Étude paysagère de la cuvette de Clairmarais / Noordpeene / Nieurlet.

 

Le point de départ de cette mission est une initiative de la DREAL Nord-Pas-de-Calais en partenariat avec le Parc Naturel des Caps et Marais d’Opale afin de protéger plus efficacement les paysages et milieux de la cuvette de Clairmarais / Noordpeene / Nieurlet.

 

Le site de la cuvette de Clairmarais et un paysage remarquable composé de milieux naturels d’une grande valeur. Depuis une quinzaine d’années, ces paysages subissent des pressions diverses qui ont pour conséquence une modification du paysage, des milieux mais également l’apparition importante de boisements (peupleraies) qui cloisonnent ce paysage.

 

La mission qui m’a été confié était de caractériser les entités paysagères de la cuvette de Clairmarais, de relever les pressions que ces paysages subissent au quotidien (plantations de peuplerais, augmentation conséquente des étangs de chasse, constructions sans autorisation, destruction d’ouvrages hydrauliques, rehaussements des digues...), dans le but d’établir des objectifs de qualité paysagères et d’envisager des moyens de mise en oeuvre d’actions.

 

 

Maîtrise d'Ouvrage: DREAL Nord-Pas-de-Calais
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Paysagiste DPLG
Mission: Étude paysagère pour le projet de classement de la Pointe de la Crèche et de son Promontoire.

Localisation: Communes de Boulogne-sur-Mer (62), Wimille (62) et Wimereux (62)
Date: 2015

2015 / Étude paysagère pour le projet de classement du site de la Pointe de la Crèche et de son Promontoire.

 

L'objectif de cette mission a été dans un premier temps de caractériser le site, ses entités paysagères, ses qualités et défauts...Un travail de recherches historiques en parallèle a été indispensable pour comprendre la complexité du site.

 

Un dossier de description, d’argumentation a finalement permis l’élaboration d’un périmètre de classement qui sera soumis à la concertation des élus et l'enquête publique.

 

Ce projet de classement à pour objectif final de mettre en valeur le site  fortement impacté par les nombreux visiteurs. 

 

Un document d’orientations d’aménagements a également été réalisé afin de proposer des aménagements permettant l’accueil des visiteurs, la découverte du site, l’amélioration des entrées de villes et l’aménagement des abords de certains éléments visuels négatifs comme les campings, les lisières urbaines...

 

Maîtrise d'Ouvrage: FDCN, Conseil Génaral du Nord
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Paysagiste DPLG
Mission: Étude paysagère  pour la mise en place d'un plan d'action de plantation de haies.

Localisation: 4ème section des Watteringues (59)
Date: 2014

Maîtrise d'Ouvrage: DREAL Nord-Pas-de-Calais
Maîtrise d'Oeuvre: Gaëtan Deswarte Paysagiste DPLG
Mission: Étude paysagère  pour le classement du site de la Bataille de Bouvines.

Localisation: Bouvines, Cysoing, 
Date: 2014

2014 / Plan d'action pour la plantation d’un maillage de haies sur le territoire de la 4ème section des wateringues.

 

Ce travail consistait à planifier dans le temps un réseau de haies interconnectées en relation directe avec le réseau des wateringues.

 

Dans un premier temps, il a fallu consulter les différents acteurs de ce territoire dans le but de comprendre leurs attentes et les possibilités d’aménagement.

 

Ensuite, des propositions d’aménagement en bordure de champs le long du réseau de wateringues à été envisagé afin de ne pas perturber l’entretien et l’accès à ce réseau.

 

Enfin, la proposition d'essences arbustives basses permettant de ne pas modifier le paysage existant ainsi qu'un mode de plantation échelonné dans le temps a été envisagé. Un partenariat avec les acteurs du territoire qui financent le projet et une association (les jardins du cygne) a été organisé sous la forme d'une journée citoyenne de plantation ouverte à tous. 

 

Ainsi, ce projet permis de réunir des chasseurs, des agriculteurs, amoureux de la nature  et citoyens lambda pour une cause commune.

 

Ce projet est en cours, plusieurs kilomètres de haies test ont déjà été plantées, pour 2015, environ 10km sont prévus. À terme, c'est une quarantaine de kilomètres de haies qui seront plantées sur ce territoire.

 

2014 / Étude paysagère/argumentaire pour le classement du site de la Bataille de Bouvines.

 

Ce travail est l’aboutissement d’un stage de trois mois et de plusieurs missions qui m’ont été confiées par la DREAL Nord-pas-de-Calais au cours de l’année 2014 en tant que paysagiste. 

 

Après avoir élaboré un périmètre de classement et participé à la concertation durant mon stage en 2012, il m’a été demandé d’effectuer dans un premier temps un travail de cartographie de manière à décrire le périmètre de classement. 

 

Dans un second temps, il m'a été demandé d'élaborer une étude paysagère permettant de comprendre le site, sa morphologie, son caractère pittoresque et historique en lien avec la bataille de Bouvines qui s'y est tenue en 1214.

 

Ainsi, le classement a été accepté et validé  en 2014 (pour le huit-centenaire de la bataille), faisant du champ de bataille de Bouvines et ses abords un site classé au titre de la loi 1930. 

 

Avec ses 2200 ha, le site du champ de la bataille de Bouvines et ses abords constitue le plus grand site classé du département du Nord, il concerne 8 communes.

 

2013 / Diplôme de Fin d'Étude: Le parc du Château de l’Abbaye de Cysoing, mise en valeur et aménagement d’un patrimoine oublié.

 

 

L’enjeu de mon TPFE était de montrer, par le biais du parc du château de l’abbaye de Cysoing (59), que le projet de paysage peu participer à la sauvegarde d’un jardin historique. Ainsi, il est possible de concilier le respect d’un héritage historique, de le questionner et de l’interpréter dans le but de révéler au public ses dimensions identitaires, spatiales et temporelles.

 

Le paysagiste a pour rôle de perpétuer l’histoire et d’en écrire une nouvelle page. L’histoire participe dans une certaine mesure à orienter le projet dans le but de l’inscrire dans un contexte de mise en valeur et de développement touristique et culturel. Il s’agit ici d’une occasion pour la ville de mettre en valeur, de révéler et de renforcer les liens sociaux, culturels et économiques entre un site et son territoire.

 

Ce projet de patrimoine implique la création d’une nouvelle strate d’histoire qui s’articule avec les données existantes mais également des éléments nouveaux qui viennent introduire une nouvelle donne et des nouveaux usages. Ces éléments font de ce parc un lieu plus qu’un décor, il évolue et s’adapte, c’est un patrimoine en devenir.

 

Ainsi, le parc revêt une fonction sociale, culturelle et environnementale. 

 

Malgré son aspect clos et sa taille relativement petite, il participe et s’inscrit à différentes échelles. Le jardin est un milieu, qui casse les échelles, articule la ville, il transforme la structure urbaine et participe au fonctionnement du territoire.